Lexique religieux

 

A B C D E F G H I J L M N O P R S T V

 

Abbatiale : Eglise d'une abbaye.

Abbaye : Monastère d'hommes ou de femmes qui est dirigé par un abbé ou une abbesse.

Abbé : Issu de l'araméen abba, moine élu par ses égaux à la direction d'une abbaye ou monastère, généralement à vie. Un abbé laïc était un vassal qui en échange de la jouissance de terres monastiques rendait le service militaire au prince.

Abbesse. Moniale élue par ses égales à la direction d'une abbaye ou d'un monastère de femmes.

Abside : Extrémité en demi-cercle du chœur d'une église.

Absidiole : Petite abside , autour de l'abside principale se trouvent greffées des absides secondaires, plus petites en demi-cercle.

Acolyte : Titre religieux, ordre mineur.

Adoptianisme : Hérésie du christianisme tendant à considérer le Christ, fils de l'homme, comme « adopté » par Dieu.

Alléluia : Signifie ''Louez Dieu !''.

Ambon : Petite chaire surélevée, à la limite du chœur d'où l'on prêchait et lisait les Écritures.

Amen : Veut dire ''c'est vrai'', ''je suis d'accord'', ou ''je crois avec confiance''.

Amessement : Cérémonie religieuse obligatoire durant laquelle un clerc purifie la jeune mère avant les relevailles.

Anachorète : Nom donné à un ermite religieux, vivant en solitaire, par opposition au cénobite qui vit en communauté.

Angélus : Prière dédiée à la Vierge Marie, et traditionnellement récitée le matin, au milieu de la journée, et le soir. Habituellement cette prière est ponctuée par le son d'une cloche.

Anneau de salut : Anneau scellé dans le mur extérieur d'une église, il suffisait de le saisir pour échapper à la justice séculière.

Antiphonaire : Livre utilisé par le chœur pour chanter les réponses aux différentes heures de l'office divin.

Apocalypse : Révélation. Le livre de l'Apocalypse rapporte les « Visions » (= révélations) reçues par saint Jean, concernant le sens de la vie et de l'histoire. C'est le dernier livre de la Bible.

Apôtre : Il y a douze apôtres : douze hommes appelés et envoyés par Jésus pour être témoins de sa résurrection, et annoncer son Évangile .

Arcade : ensemble composé d'un arc et des montants qui le soutiennent.

Archevêque : Titre religieux, ont le même pouvoir qu'un évêque, mais un territoire plus étendu premier évêque d'une province ecclésiastique comprenant plusieurs diocèses.

Archevêché : Résidence de l'archevêque.

Archidiacre : Clerc assistant l'évêque, le plus souvent chargé d'une subdivision du diocèse, l'archidiaconé.

Archichapelain : Chef de la chapelle royale carolingienne et principal conseiller ecclésiastique du roi.

Archiprêtre : Dignité accordée au prêtre le plus ancien parmi le clergé paroissial ou cathédral.

Arc-boutant : Arc extérieur à l'édifice, accolé à un mur pour transférer la poussée d'une voûte vers un pile de pierre appelée culée.

Archevêché :  Résidence de l'archevêque et de ses services. L'archevêque exerce un droit de contrôle sur les évêques de sa province ecclésiastique.

Archevêque : Evêque d'un rang supérieur, placé à la tête d'une province ecclésiastique par le pape.

Archiprêtre : Dignité accordée au prêtre le plus ancien parmi le clergé paroissial ou cathédral.

Aumônerie : Désigne un service d'Église qui prend en charge une catégorie particulière
de gens : les jeunes, les malades, les étrangers…

Aumônier : Prêtre, ou laïc chrétien, chargé d'une communauté ou d'un service particulier, par exemple les lycées, la santé…

Autel : Désignait autrefois, un lieu où l'on offrait un sacrifice pour s'approcher de Dieu. Dans nos églises, il est le nom donné à la « table » qui sert à la célébration de la messe

 

Baptistère : Bâtiment généralement octogonal, couvert d'une coupole, qui contient la piscine baptismale. C'est le deuxième édifice d'un groupe cathédral, à l'époque mérovingienne.

Baptême : Sacrement célébré avec de l'eau, destiné à laver une personne du péché originel et à la faire entrer dans l'Église chrétienne.

Bas-côté : Nef latérale d'une église

Bas-relief : Sculpture peu saillante qui fait corps avec son support.

Base d'une colonne : Partie inférieure d'un objet sur laquelle il repose, assise.

Basilique : Eglise privilégiée.

Bedeau : Gardien et portier, c'est l'homme de confiance du chancelier, lien entre les étudiants et l'autorité universitaire.

Bénédictins : L'ordre de Saint Benoît est le premier dans le temps des grands ordres occidentaux et pendant des siècles il est pratiquement le seul. Quand, au XIIe siècle, il perdit son monopole dans la vie religieuse, il continua d'exercer une grande influence.

Bénitier : Vasque remplie d'eau bénite fixée à l'entrée d'une église pour que les fidèles puissent se signer.

Bible : Ensemble des textes de l'Ancien et du Nouveau Testament inspirés par Dieu, et transmis par la tradition orale et écrite, au fil des siècles.

Bienheureux : Se dit, à l'époque mérovingienne, d'un saint  avant que l'on fasse la distinction entre bienheureux, béatifié et saint.

Blasphème : Atteinte en paroles ou en actes aux paroles de Dieu et contre sa Personne même.

Bréviaire : Compilation des différents textes liturgiques servant à réciter les Heures à destination des clercs.

Bulle : Sceau imprimé sur une boule de métal, plomb ou or, écrasée entre deux matrices. Réservée non seulement aux deux  plus grands souverains du Moyen-age: le pape et l'empereur, mais aussi aussi aux évêques, princes, seigneurs des juridictions de toute natures .

 

Campanile : Clocher à jour ou tourelle.

Calice : coupe utilisée dans la liturgie catholique pour consacrer le vin de messe.

Canon :  Décision solennelle de l'autorité ecclésiastique concernant la foi ou la discipline et ayant force de loi.

Canonisation : Dernière étape solennelle de la reconnaissance de la sainteté d'un homme ou d'une femme, proposé comme modèle de vie à l'ensemble des chrétiens.

Capitulaire : Salle généralement attenante à l'église ou au cloître où se réunissent les moines en assemblée (le chapitre).

Cardinal : Dignitaire de l'Eglise romaine, les cardinaux élisent le pape.

Carême : Période de quarante jours qui précède la fête de Pâques. C’est l’ultime étape de préparation des catéchumènes au baptême célébré au cours de la nuit pascale. Pour l’ensemble des chrétiens c’est un temps de renouvellement spirituel par la prière, le jeûne et le partage.

Cartulaire : Recueil d'actes fixant l'histoire et les titres d'une seigneurie laïque ou ecclésiastique.

Cathare : Adepte d'une forme de néo-manichéisme qui s'est développée en particulier  dans le Sud-ouest de la France au XIIe siècle. Sous sa forme absolue cette religion,  enseigne l'existence de deux dieux: celui du Bien, créateur des esprits; celui du Mal, auteur de la matière.

Catharisme : Les cathares estiment vivre dans la tradition des premiers apôtres et rejettent l'Eglise romaine et tous ses sacrements.

Catéchèse : Enseignement de la foi chrétienne, à tous les âges de la vie.

Cathédrale : Eglise principale du diocèse où se trouve le siège (cathedra) de l'évêque.

Catholicité : Étymologiquement, le mot est synonyme d'universalité. La catholicité supporte l'unité visible avec l'universalité.

Cella : Lieu d'habitation d'une petite communauté religieuse.

Chair : Dans la Bible ce mot désigne le corps de l'homme ou de l'animal . Il est souvent mis en opposition avec le mot Esprit, et désigne alors ce qui s'oppose à la volonté de Dieu .

Chaire : Tribune du prédicateur, élevée du sol et souvent surmontée d'un dais.

Chancelier : Chef du service des actes, des écritures et du sceau d'un seigneur, d'un roi, d'un établissement ecclésiastique.

Chanoine : Dignitaire ecclésiastique qui autrefois possédait un canonicat.

Chantre : Clerc mineur dont l'office était de chanter les psaumes.

Chapelain : Prêtre desservant une chapelle privée.

Chapelle seigneuriale :  Chapelle d'une église paroissiale ou d'un autre édifice religieux, destinée à l'usage d'un seigneur et de ses proches.

Chapitre : Corps de chanoines puis assemblée de chanoines, moines ou moniales.

Châsse : Coffre où sont gardées les reliques d'un saint.

Chevet : Partie postérieure, externe, du chœur d'une église.

Chrisme ou Chrismon : Graphisme dérivé du monogramme grec du Christ,  utilisation en décoration mobilière et architecturale (panneaux de sarcophages, briques décorées, lapidaire sculpté, etc. ), et figure souvent sur les documents administratifs mérovingiens et carolingiens.

Christianisme : Désigne l'ensemble des mouvements religieux qui professent la divinité de Jésus-Christ et se reconnaissent dans son message.

Christ : Synonyme de Messie, Celui qui a reçu l'onction, qui est consacré, qui est envoyé par Dieu .

Ciborium : Edicule qui abritait l'autel principal dans les églises du Haut Moyen Age.

Cisterciens : A l'origine simple restauration de la règle bénédictine, Cîteaux fut en pratique un ordre nouveau dont le fondateur fut , en 1115, Bernard de Clairvaux.

Clerc : Toute personne d'Église, généralement tonsurée, mais pas obligatoirement ordonnée prêtre.

Chœur : Partie d'une église qui abrite l'autel et dont l'accès est réservé au clergé.

Clef de voûte : Pierre placée à l'intersection des nervures qui soutiennent une voûte.

Clocher : Ouvrage : tour, mur percé de baies, campanile, etc., destiné à recevoir les cloches.

Clocher-mur : Clocher composé d'un seul mur pignon avec ouvertures ou baies pour les cloches. On parle aussi de clocher peigne.

Clocher-porche : Clocher ayant à sa base un ou plusieurs porches.

Clocher-tour : Clocher composé d'une tour abritant les cloches.

Clocheton : Petit clocher ornant la base d'une flèche ou les angles d'un édifice.

Cloître : Enclos de religieux, généralement contigu à l'église et autour duquel s'ordonnent les bâtiments conventuels.

Collatéral : Nef latérale d'une église. Synonyme de bas-côté.

Commanderie : Etablissement d'un ordre religieux militaire. 

Communion : Unité de pensée et d'amour entre deux personnes, et spécialement entre Dieu le Père, son Fils Jésus Christ et chaque croyant, comme aussi des croyants entre eux . Ce mot exprime aussi le geste par lequel nous recevons le Corps du Christ à la messe.

Complies : Heure liturgique, juste avant de se coucher.

Conduit : Chant accompagnant l'entrée du lecteur dans les offices.

Confessionnal : Cabine à deux entrées, pourvue en son milieu d'une cloison à fenêtre ou à grillage, située dans une église et dans laquelle un chrétien fait l'aveu de ses péchés à un prêtre afin de recevoir l'absolution.

Confrérie  : Association de laïques fondée sur des principes religieux.

Concile : Assemblée d'évêques, convoquée et dirigée par le Pape, qui est chargée de débattre et de statuer sur des problèmes en matière de vérités religieuses, de discipline et de philosophie. Au cours de l'histoire, l'Eglise connut 21 Conciles qui portent le nom de l'endroit où ils ont eus lieu.

Conclave : Assemblée des cardinaux électeurs, rassemblés dans la chapelle Sixtine au Vatican, pour désigner le successeur d'un pape.

Consécration : Moment où le pain et le vin deviennent le Corps et le Sang du Christ, par les paroles du prêtre.

Consistoire : Assemblée de cardinaux convoqués par le pape pour s'occuper des affaires générales de l'Église.

Convers : Religieux qui sont chargés du service domestique de la communauté.

Cordelier : Nom familier donné aux franciscains à cause de la corde qui ceignait leurs reins.

Couvent : Etablissement d'une communauté religieuse d'hommes ou de femmes.

Croisade : Les croisades furent des expéditions militaires visant à la délivrance de la Terre sainte et du tombeau du Christ à Jérusalem.

Croix de chemin : Croix monumentale érigée en bordure d'une voie ou à un carrefour.

Croix grecque : Croix à branches égales.

Croix latine : Croix à branches inégales.

Croix-fleuronnée : Croix aux extrémités fleurdelisées

Croix-tableau : Croix consistant en un tableau en pierre sculpté au sommet d'un support.

Croix pattée : Croix dont les extrémités s'évasent.

Croyant : Celui qui croit ce que Dieu dit. Celui qui croit la Bonne Nouvelle de Jésus Christ.

Crypte : Chapelle, généralement souterraine, d'une église, où l'on plaçait le corps ou les reliques des martyrs, des saints.

Curé : Titre religieux, dirige une paroisse

Cure : Territoire soumis à l'autorité spirituelle d'un pasteur permanent.

 

Dallage : Sol dallé, pavement.

Déambulatoire : Galerie entourant le chœur et reliant les bas-côtés.

Décrétale : Lettre du pape, en réponse à une question d'ordre moral, disciplinaire ou dogmatique.

Défenseur : Personne chargée de la défense du patrimoine d'une église à l'époque mérovingienne 

Dévot : personne pieuse, très attachée aux pratiques religieuses.

Diaconat : Ordre qui confère le pouvoir de baptiser et de prêcher.

Diacre : Avant-dernier des ordres majeurs avant la prêtrise.

Dimanche : Selon les Évangiles, c’est le jour de la Résurrection du Christ. Selon une Tradition qui remonte au jour même de la Résurrection, les disciples, dispersés par la mort de leur Maître, se rassemblent pour faire mémoire de Lui : dans l’écoute de sa parole et la célébration de l’Eucharistie ils font l’expérience de sa présence au milieu des siens. La célébration du dimanche est au cœur de la vie chrétienne.

Dîme : Un dixième des récoltes versée à l'église comme impôt.

Diocèse : Au Bas-Empire, groupe de provinces dirigé par un vicaire, dans l'Église médiévale, ressort de l'évêque qui coïncide avec la cité.

Disciple : Celui qui suit le Maître, et son enseignement.

Divorce : Le mariage chrétien est le signe de l'amour fidèle de Dieu à l'égard de l'humanité. Pour l'Église, un mariage ne cesse jamais d'exister : il est indissoluble. Le divorce n'est donc pas reconnu. Un mariage qui n'a pas été annulé reste toujours valide.

Doyen : Chef d'un collège de chanoines ou d'une communauté rurale.

 

Eglise : Bâtiment consacré au culte chrétien où l'on célèbre la messe.

Écritures : Nom donné à la Bible : les Saintes Écritures, la Parole de Dieu.

Ecclésiastique : Qui concerne l'Eglise, le clergé.

Encyclique : Lettre que le pape adresse aux évêques et aux catholiques, qui traite d'un problème d'actualité ou de doctrine chrétienne.

Enfeu : Niche aménagée dans les parois intérieures ou extérieures de l'église pour abriter un tombeau ou un sarcophage.

Epitres : Lettres écrites par les Apôtres aux premières communautés chrétiennes et insérées dans le Nouveau Testament.

Erémitisme : Forme de vie religieuse prônant la solitude.

Eucharistie : Communion au corps et au sang du Christ, sous forme de pain et de vin consacrés au cours de la messe.

Eulogies : Sorte de pain bénit que des évêques ou des prêtres se transmettaient en signe de bienveillance et de communion spirituelle.

Evangiles : Primitivement, remise d'impôt, c'est-à-dire la bonne nouvelle par excellence. Pour les chrétiens, la bonne nouvelle du salut apporté par le Christ. L'annonce en est contenue dans les quatre Livres écrits entre 51 et 90 par Marc, Mathieu, Luc et Jean.

Evêque : Chef religieux du diocèse, qui le dirige administrativement et disciplinairement ; il ordonne les prêtres, est responsable de toute la vie religieuse de son diocèse.

Excommunication : Sentence prononcée par un évêque ou par le pape constatant qu'un fidèle est sorti de l'Église soit par des actes contraires à la morale chrétienne, soit en soutenant des doctrines hérétiques, soit en refusant obéissance à la hiérarchie ecclésiastique. En conséquence, l'excommunié ne peut plus participer à la vie sacramentelle et liturgique de l'Église.

Exèdre : Chambre ornée de sièges souvent en saillie et arrondis à l'extérieur, ancêtre de l'abside.

Exégèse : Interprétation philologique, historique ou doctrinale d'un texte dont le sens, la portée, sont sujets à discussion.

Exemption : Privilège libérant un monastère ou un ordre monastique de la juridiction de l'évêque.

Exorciste : Titre religieux, ordre mineur.

 

Familia : Communauté d'hommes en relation de dépendance étroite, familière, domestique, avec une personne physique ou morale: seigneur, église, abbé, pape.

Flèche : Partie pyramidale ou conique effilée qui couronne, notamment, un clocher.

Foi : Confiance en Dieu, fidélité à son appel… Adhésion au message de l'Évangile, et de l'Église. Ce mot peut aussi exprimer l'ensemble des vérités chrétiennes. Attitude de l'esprit, du cœur, et de la volonté, qui nous fait adhérer à la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, répondre à son amour, et suivre son chemin de service

Fonds baptismaux : Vasque remplie d'eau où l'on célèbre la cérémonie du baptême.

Fornicateur : Dans le langage disciplinaire ecclésiastique, désigne celui qui pratique l'union sexuelle hors du mariage ou la dévie dans sa nature.

Frère lai : Moine dont la vocation est de rester laïque sans accéder aux ordres sacrés, pas même aux ordres mineurs.

Funérailles : Synonyme de sépulture, et d'obsèques.

 

Galerie : Espace plus long que large, délimité dans un niveau par les divisions des murs, des cloisons, et ayant une fonction de passage.

Genèse : Premier livre de l'Ancien Testament dans la Bible.

Gisant : Statue ornant un tombeau et représentant le mort, allongé, le plus souvent les mains jointes.

Gnostique : Ni foi ni savoir, l'idée gnostique concerne les mystères sacrés et apporte la délivrance.

Gothique : Forme d'art, en particulier d'art architectural, qui s'est épanouie en Europe du 12e siècle à la Renaissance.

Grâce : Faveur imméritée. Don de Dieu. Pardon.

 

Hérésie : Au sens étymologique « choix », mais très vite ce mot signifia « erreur » et à ce titre fut réprimée par les pouvoirs religieux dominants.

Hébreux : Nom donné dans la Bible aux ancêtres du peuple juif, issus d’Abraham. Installés au pays de Canaan, ils y fondèrent deux royaumes : celui d’Israël au nord, celui de Juda au sud avec pour capitale Jérusalem. Après la disparition du royaume du nord (721 avant JC), le terme « juif » (de Yehudim : habitants de Juda) s’impose peu à peu. Dans le Nouveau Testament une lettre, en particulier, est adressé à des chrétiens d’origine juive : l’Épitre aux Hébreux.

Hagiographie : Rédaction des vies des saints.

Homélie : Signifie ''instruction''. C'est l'explication que le prêtre fait après la lecture de l'Évangile

Hymne : chant sacré en l'honneur de Dieu, composé de strophes, composé à partir de textes non issus de l'Ecriture sainte mais nés de l'inspiration personnelle.

 

INRI : Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum ( Jésus nazaréen roi des juifs)

Inquisition : Les tribunaux extraordinaires de l'Inquisition furent créés en 1234 pour lutter contre l'hérésie cathare. Dépendants du Pape, ils étaient surtout confiés aux Frères Prêcheurs.

 

Jubé : Tribune transversale en forme de galerie, élevée entre la nef et le chœur dans certaines églises.

 

Lecteur : Personne sui s'occupe des lectures et des chants dans les offices, il opte entre la vie séculière et la vie ecclésiastique.

Lectionnaire : Livre qui réunit les textes de la Bible ou des Pères qui doivent être lus à la messe et à l'office.

Légat : Envoyé extraordinaire du pape, à titre provisoire ou permanent.

Liturgie : Fonction cultuelle publique englobant l'ensemble de la prière de l'Église et les célébrations sacramentelles.

Luminaire : Huile d'olive nécessaire pour l'éclairage et la célébration du culte dans les sanctuaires.

 

Matines : Heure liturgique, minuit.

Manichéisme : conception dualiste du monde, du bien et du mal comme deux forces opposées.

Matines : Heure liturgique, minuit.

Mausolée : Tombeau fastueux de grandes dimensions.

Métope : Intervalle entre les modillons d'une corniche (abside d'église romane).

Modillons : Corbeaux ornés soutenant une corniche d’une abside de type roman. Ils représentant souvent des figures humaines licencieuses grimaçantes en alternance avec des animaux ou monstres du bestiaire roman, symboles du combat perpétuel entre le Bien et le Mal.

Moine : A l'origine, ce sont des laïcs, qui, par vocation, se sont retirés dans la solitude et vivent dans un ermitage ou une communauté.

Monachisme : manière de vivre d'un moine.

Monastère : bâtiment habité par des moines ; la fonction du monastère est à l'origine purement spirituelle et doit participer à la sanctification de ses membres, puis petit à petit, ceux-ci vont s'occuper des pauvres, des malades.

 

Narthex : Galerie précédant l'entrée dans un sanctuaire.

Nécrologe : Liste de bienfaiteurs d'une communauté ayant demandé des prières le jour anniversaire de leur mort.

Nef : Partie de l'église où se tiennent le fidèles, qui va du transept à la façade principale et qui peut comporter 2 ou 4 bas-côtés .

Nervure : Grosse moulure d'une voûte, en particulier d'une voûte gothique. Les nervures sont, en général, la partie visible des arcs constituant l'ossature de cette voûte.

Neume : Signe de notation musicale que l'on trouve dans les livres liturgiques du IXe au XIVe siècle

Nicolaïsme : Concubinage ou mariage des clercs astreints au célibat

None : Office monastique qui se chante ou se récite à la fin de la neuvième heure de la journée, c'est-à-dire vers 15 heures.

 

Oblat :Personne offerte dès l'enfance à un monastère pour y être élevé.

Observance : Mise en pratique d'une prescription religieuse. Manière propre à une communauté religieuse d'interpréter la Règle qu'elle suit .

Oecuménique : Universel, c'est-à-dire, pour un concile, réunissant les prélats, au moins évêques, de toute la Chrétienté ou leurs représentants.

Officialité : Siège et ressort de l'official, clerc exerçant par délégation les pouvoirs judiciaires de l'évêque.

Ordination : Rite qui confère les différents ordres par imposition des mains avec une formule propre à chaque ordre.

Orgue :Instrument de musique à un ou plusieurs claviers, à vent et à tuyaux, en usage principalement dans les églises.

Ostensoir : Pièce d'orfèvrerie destinée à exposer le Saint Sacrement pour les fidèles.

 

Païen : Étymologiquement: l'habitant du pagus, car les gens des campagnes furent les derniers à se convertir au christianisme. Désigne l'adepte des cultes polythéistes des anciennes religions romaine ou germanique.

Pallium : Bande de laine blanche ornée de croix noires envoyée à l'archevêque par le pape, symbole de l'unité de la hiérarchie catholique et des pouvoirs de juridiction spéciaux accordés à l'archevêque.

Pape : Chef élu de l'Eglise catholique romaine.

Paroisse : Circonscription ecclésiastique urbaine ou rurale dirigée par un curé. Subdivision de l'évêché.

Parousie : Le retour du Christ lors des temps apocalyptiques.

Patène : Petit plat servant à recueillir les hosties lors de la célébration de la messe.

Patriarche : Titre porté par les évêques des principaux sièges de la Chrétienté à partir du concile de Chalcédoine (451).

Patricien : Groupe des citoyens auquel leur richesse (souvent d'origine mercantile), leur origine ou leurs alliances (les patriciens ne sont pas tous nobles, tous les nobles ne sont pas des patriciens) donnent une autorité particulière. 

Patronage : Possibilité de présenter à l'évêque, pour qu'il l'ordonne, le desservant d'une église.

Pattée : Aux extrémités élargies (le motif de la croix pattée a souvent été confondu avec celui de la croix de Malte).

Pénitence : Il s'agit d'un des sept Sacrements, que l'on appelle plus communément Confession, qui permet de recevoir, par l'intermédiaire d'un prêtre, le pardon de ses pêchés. Parfois, il faut accomplir une peine pour être pardonner. Au moyen âge, il s'agissait de prières, de dons à l'église ou alors un pèlerinage si la faute était grave.

Père : Expression qui désigne les théologiens de l'Antiquité chrétienne les plus proches des origines.

Pères chartreux : Chez les chartreux, ce sont les prêtres qui se consacrent essentiellement à la prière.

Philaxtères : Banderoles habituellement placées sur les retables qui avaient comme but dl édifier le chrétien sur sa foi.

Phrygium :Bonnet phrygien du pape.

Pieve : Eglise pourvue d'un baptistère.

Pilastre : Pilier rectangulaire en saillie sur un mur; purement décoratif.

Piéta : Tableau ou sculpture représentant une vierge de pitié.

Piscine : Dans le baptistère, bassin rempli d'eau dans lequel on descendait par des marches. Au fond, l'eau arrivait à la poitrine. L'officiant, pour baptiser le catéchumène, lui enfonçait la tête dans l'eau et la ressortait.

Pontife : Fonction la plus élevée dans la religion romaine. Abandonnée à la fin du IVe siècle il désigne ensuite soit le pape, soit un évêque.

Portail : Porte monumentale intégrée dans une façade.

Portier : Titre religieux, sacristain, ordre mineur.

Prédicateur : Celui qui Annonce, enseigne (la parole de Dieu).

Prélat : Ecclésiastique revêtu d'une haute dignité dans l'église.

Presbytère : Demeure du curé d'une paroisse, généralement située à proximité de l'église

Prébende : Part des revenus d'une mense capitulaire affectée à un chanoine.

Prêtre : Clerc qui a reçu le sacrement de l'ordre.

Prieur : Dignitaire d'un chapitre ou d'un monastère; chefs de monastères subordonnés dits prieurés.

Prieuré : Monastère dépendant ou non d'une abbaye et dirigé par un prieur. Il s’agit le plus souvent d'une entité composée de quelques moines.

Prévôt : Officier public ayant des fonctions judiciaires ou policières; agent domanial; chanoine administrant la mense capitulaire, parfois chef d'un chapitre de chanoines; dans certains monastères, moine occupant la deuxième place, après l'abbé.

Province : Subdivision du diocèse (civil). Chaque province est divisée en districts. En règle générale, la hiérarchie ecclésiastique s'est implantée dans le cadre civil, l'évêque métropolitain contrôlant la province ecclésiastique (composée de plusieurs "diocèses" ecclésiastiques) depuis la capitale de cette dernière où il réside.

Psaumes : chants bibliques attribués par la tradition à David et composés, en réalité, par divers auteurs entre le Xe et le 1er siècle av. J.-C.

 

Reliquaire : Coffret contenant les restes d'un saint ou des objets ayant été en contact avec son corps.

Recluse : nom donné, au Moyen-age, à des personnes (presque toujours des femmes) qui, par esprit de pénitence, s'enfermaient dans des cellules, parfois pour la vie.

Retable : Ornement d'architecture ou de menuiserie sculptée, contre lequel est appuyé l'autel.

Roman : Style d'architecture commun en Europe entre les périodes classique et gothique

Rogations : Prières publiques et processions qui se déroule le jour de la Saint-Marc et les trois jours précédant l'Ascension, destinée à attirer la bénédiction divine sur les récoltes et les animaux.

 

Sacerdoce : Dignité et fonctions du prêtre.

Sacrilège : Violation du sacré par un homme. Durant le Haut Moyen Age, le sens s'étend bien au-delà de la violation du nom de Dieu et des sacrements.

Sacristie : Annexe d'une église où sont déposés les vases sacrés, les vêtements sacerdotaux.

Sacristain : Titre religieux, portier, ordre mineur.

Saint Roch : (1350-1380) : Il se fait ermite et passe la plus grande partie de sa vie en pèlerinage. Atteint de la peste, il se retire au fond d'un bois où un chien vient chaque jour lui apporter du pain. Un ange vient alors le soigner. Il est presque toujours représenté en habit de pèlerin, accompagné du chien et il montre sur sa cuisse un bubon de la peste. C'est le patron des pestiférés.

Salle capitulaire : Salle où se réunit le chapitre d'une communauté religieuse.

Sanctuaire : Partie de l'église, située autour de l'autel, où s'accomplissent les cérémonies liturgiques. Se confond dans certaines petites églises avec le chœur.

Sarcophage : Tombeau en pierre avec un couvercle caractéristique des cimetières et des inhumations de caractère gallo-romain.

Sous-diacre : Titre religieux.

Stalle : Sièges réservés aux chanoines dans le chœur (souvent clôturé).

Synode : Assemblée d'évêques ou autres dignitaires ecclésiastiques réunie dans le cadre d'un diocèse, d'une province ou d'un État.

 

Tabernacle : Sorte de petite armoire placée au milieu, en arrière d'un autel, renferme le Saint Sacrement.

Temple : Edifice dans lequel les protestants célèbrent leur culte.

Théologie : Réflexion rationnelle sur les choses divines.

Tierce : Deuxième office monastique qui se chante ou se récite à la troisième heure du jour, c'est-à-dire aux alentours de 8 heures.

Tierceron : Nervure secondaire d'une voûte gothique.

Transept : Partie transversale du plan de l'église, qui coupe la nef principale à la croisée du transept.

Translation : Les transports de reliques apparaissent au Ve siècle en Occident. Ils permettaient de fonder un sanctuaire qui attirerait les pèlerins

Travée : Portion de voûte comprise entre deux points d'appui comme des piliers.

Trésor : Endroit où sont entreposés les biens les plus précieux d'une église.

Tribunes : Galeries surélevées dans les églises (souvent au-dessus des bas-côtés).

Trilobé : se dit d'un élément architectural formé de trois arcs de cercle tangents, caractéristique du style gothique

Trinité : Doctrine de l'Église d'après laquelle il y a en Dieu trois personnes en une seule nature.

Trumeau : Pilier supportant en son milieu le linteau d'un portail.

Tympan : Espace compris entre le linteau et l'archivolte d'un portail.

 

Vêpres : Office monastique qui se chante ou se récite à 16 heures en hiver, en été c'est-à-dire avant 19 heures

Vicaire : Prêtre qui exerce son ministère dans une paroisse sous la dépendance d'un curé.

Visiteur : Prieur ayant la tâche de visiter chaque année, sur décision abbatiale, les différents prieurés d'une . région définie.

Vitrail : Composition décorative translucide, formée de pièces de verre colorées maintenues par un réseau de plomb.

Voussure : Partie cintrée couvrant l'embrasure d'une baie (portail d'une église) dans sa partie haute.

Voûte : Couvrement intérieur d'un édifice.

Voûte d'arêtes : Formée par la rencontre de deux berceaux de même hauteur.

 

 

Photos provenant en grande partie du site: lacorreze.com

 

autre lexiques

 

 

Lieux Droit etc.. Architecture Titres

 

 

accueil  médiéval